Gemeente Wezembeek-Oppem
  • Home
  • Print
  • Sitemap
  • ic
Share/Save/Bookmark

Dispersion de matières dangereuses

Des matières organiques volatiles, des matières non dégradables, des pesticides, des PCB et la poussière fine ont également un impact sur les organismes vivants, dont les hommes. Ce thème traite de la dispersion de ces matières dans l’environnement, quel impact elles ont et comment celui-ci peut être diminué ou évité.

Sans, c’est plus sain !

Pas de pesticides ni à la maison, ni au jardin.


Pourquoi pas de pesticides ?


L’empoi de pesticides chimiques constitue un danger pour la santé de l’homme et de l’animal. Et, parfois, ces pesticides peuvent avoir des effets prolongés. C’est ainsi qu’une étude a démontré qu’un pesticide comme le DDT, interdit depuis longtemps, peut encore être retrouvé dans le sang de bébés, de jeunes et d’adultes. C’est la raison pour laquelle les communes flamandes ont banni, depuis 2004, les pesticides dans les espaces verts publics. Ensemble avec les Autorités flamandes, nous vous demandons de limiter ou d’arrêter l’emploi de pesticides dans la maison et au jardin. Mais quelle est dès lors l’alternative ? Vous trouverez déjà ci dessous un nombre de conseils utiles pour respecter la nature et, en premier lieu, votre santé. Parce que sans, c’est plus sain !

Dès 2004, nous faisions déjà les premiers pas vers des espaces verts publics totalement sans pesticides. Et là où nous pulvérisons quand même, le mot d’ordre est d’utiliser les pesticides d’une manière rationnelle. Et ça marche : pâquerettes, coquelicots et autres essences colorent les accotements. Dans les parcs se trouvent des pelouses, et d’autres sont en train de pousser. Des brûleurs de mauvaises herbes, des nettoyeuses et des balayeuses apparaissent toujours plus souvent dans les rues. Lors du réaménagement d’un parc ou d’une rue, il est tenu compte d’une politique sans pesticide.

Plus de 30% des administrations publiques et des citoyens sont pour l’emploi de moyens de coercition, en Flandre. Vous pouvez également apporter votre petite pierre. Cela commence en rapportant les petits restes et les emballages vides aux « Klein Gevaarlijk Afval (KGA)” (petits déchets dangereux). Cela vaut également pour le restant des produits non employés depuis longtemps et oubliés dans un coin. Vous pouvez rapporter tout emballage vide et les restes à l’endroit de collecte du KGA. Consultez le calendrier des déchets ou informez-vous au service de l’environnement de la commune pour savoir où se trouvent les endroits de collecte du KGA. La plupart du temps, il s’agit du parc de recyclage.

Moins nous emploierons de pesticides, plus nous pourrons bénéficier d’un environnement sain. Suivez déjà nos conseils !

Conseils pour le respect de la nature


Ennuis de pucerons ?


Vous pouvez débarrasser la plante de beaucoup de pucerons par un jet d’eau puissant. En automne, vous coupez les parties de plantes attaquées. Ainsi, moins de larves hiverneront. La plante a-t-elle, année après année, des pucerons ? Il s’agit dès lors d’une plaie et la plante ne se trouve pas réellement à sa place. Pensez à la déplanter ou à la supprimer.

Ne donnez aucune chance aux mauvaises herbes


Recouvrez le sol avec des plantes vivaces épicées ou des buissons qui recouvrent le sol. Les mauvaises herbes n’ont dès lors pas de chance de pousser, par manque de lumière et de place. Lors de la plantation, utilisez une grosse couche de compost ou de copeaux de bois de 10cm. Vous éviterez ainsi, au début, l’apparition de mauvaises herbes et permettrez à la végétation recouvrant le sol de pousser de façon optimale.

A la main ou par brûlures


Désherbez les petites surfaces à la main. Pour les surfaces plus grandes, utilisez un brûleur de mauvaises herbes. Brûlez les mauvaises herbes toutes les 2 à 3 semaines. Les racines seront épuisées par la perte d’humidité et leur manque de vigueur jusqu’à ce que les mauvaises herbes finissent par disparaître totalement.

Ratisser par temps chaud


Gardez les chemins sans mauvaises herbes à l’aide de petits cailloux, en ratissant régulièrement. Faites cela de préférence par temps chaud de sorte que les plantules arrachées sèchent rapidement et meurent.

Mélange d’herbe et de trèfles


Un nouveau gazon ? Demandez à votre centre de jardinage un mélange accompagné de petits trèfles. Le trèfle sert d’engrais naturel du gazon. Le gazon reste ainsi vert foncé, durant toute l’année. Le mélange de gazon et de petits trèfles forme un tapis épais, ce qui donne aux mauvaises herbes peu de chance de pousser.

Mousse : avec ou sans ?


La mousse se comporte mieux que le gazon à des endroits très ombragés. Un espace de gazon à l’ombre rencontrera dès lors des difficultés à cause de la mousse. Vous pouvez maintenir la mousse ou la remplacer par un revêtement ou encore par des plantes aimant l’ombre comme les fougères, les hostas ou le chèvrefeuille.

Moins de moustiques


Evitez les eaux stagnantes dans les seaux, arrosoirs, etc. Avez-vous un étang ? Sachez qu’il existe des poissons insectivores. Maintenez les moustiques à l’extérieur en plaçant des moustiquaires dans l’ouverture des portes et des fenêtres. Ou préservez-vous et vos enfants à l’aide d’un filet à moustiques au-dessus du lit.

Au jardin potager


Evitez des maladies de sol dans votre potager ou utilisez des souches résistantes à la maladie. La combinaison de plusieurs essences prévient également la maladie.

Contre les limaces


Les limaces raffolent de jeunes pousses. Veillez dès lors à ce qu’elles ne sachent pas y accéder facilement. Vous pouvez éloigner les limaces avec des épines de sapins, des coquillages moulus ou des coquilles d’oeufs cassés. Ou veillez à ce que les jeunes plantes poussent plus vite, par exemple en couvrant le sol d’un papier d’aluminium noir pour les réchauffer plus rapidement. Les hérissons et les oiseaux aiment manger les limaces. Rendez dès lors votre jardin accueillant aux animaux en pendant des nichoirs ou en plantant une haie ou un pan de bois.


Particules fines

Qu’est-ce qui flotte dans l’air?


La qualité de l’air en Flandre est toujours des pires en Europe. Les particules fines sont une des substances les plus nuisibles causant la pollution atmosphérique.
Les particules fines représentent un vrai danger pour notre santé. Elles sont un mélange de petites particules isolées qui ont une composition et des dimensions différentes. Elles entrent dans les voies respiratoires par le nez, la bouche ou la gorge et peuvent ainsi envaser les grands vaisseaux sanguins. Elles peuvent provoquer des attaques d’asthme, causer des maladies cardiaques et vasculaires, le cancer du poumon et d’autres maladies pulmonaires.

Les particules les plus fines, telles que la suie de diesel, se produisent suite à la condensation de produits de combustion. Les particules plus grandes sont mis dans l’air par le vent et le trafic. Il s’agit surtout de sable et de sel marin. Des études récentes montrent que les particules les plus fines sont les plus dangereuses. Elles entrent directement dans le vaisseau à partir des poumons, tandis que les particules plus grosses se déposent dans la gorge et les voies respiratoires supérieures.

Les sources principales de particules fines sont l’industrie, les voitures diesel, les camions, le chauffage de bâtiments et l’agriculture. La Flandre a établi un plan de particules fines reprenant des mesures pour les différents secteurs: adaptation du comportement au volant, panneaux routiers smog, stimuler l’achat de véhicules écologiques, installer des filtres dans les installations d’incinération, stimuler des mesures qui permettent d’économiser l’énergie pour le chauffage des bâtiments, suivre des techniques qui mènent à la réduction de particules fines. Cependant, les normes imposées par l’Europe ne sont pas encore atteintes en Flandre. Des voitures moins polluantes, la réduction du trafic gazole, le passage d’un plus grand nombre de gens aux transports publics sont et restent indispensables.

Brûler des déchets (de jardin) n’est pas seulement interdit, mais produit également des particules fines et d’autres matières nuisibles. Brûler des déchets (de jardin) en plein air, cheminées et poêles nuit à l’environnement et à la santé et vous risquez de devoir payer une amende.

Que pouvez-vous faire vous-même?

Si vous faites du feu dans votre cheminée ou poêle à bois utilisez des combustibles appropriés et ne faites pas du feu lorsqu’il y a du brouillard ou peu de vent. Prenez le vélo pour des distances courtes et utilisez les transports publics. Si vous êtes obligé de prendre la voiture, conduisez économiquement et faites attention aux panneaux “smog”.


Plus d’info:

www.irceline.be

Ici vous trouverez entre autres un aperçu actuel des concentrations de particules fines dans l’air.
Contact
Service de l'environnement

Rue Louis Marcelis 134
1970 Wezembeek-Oppem


Heures d'ouverture 

Tous les jours ouvrables de 8h30 à 11h45

Collaborateurs

Bart Fillé    
Fonctionnaire de l'environnement
( 02 783 12 66


Wezembeek-Oppem 2009 Rue Louis Marcelis 134 - 1970 Wezembeek-Oppem - Tel: 02 783 12 11 - Fax: 02 731 06 72
design & development by e2e NV